Journal d'une RollerGrrrl

Trouver son derby name : le guide ultime

Je me souviens du jour où j’ai rempli ma petite fiche de candidature pour rentrer chez les Switchblade RollerGrrrls. Il y avait des questions toutes bêtes du genre « Comment as-tu connu le roller derby ? » ou bien « Que fais-tu dans la vie ? » mais une autre question m’a fait rouler des perles de sueur sur le front. Cette question était « Si tu étais recrutée, quel serait ton derby name ? » Enfer et damnation, je n’en avais aucune idée. J’avais quand même envie de bien faire en rendant ma fiche : je voulais répondre à toutes les questions et en particulier à celle-là en me disant que si ça se trouve les meufs qui auraient un derby name cool seraient prises d’office (non).

Enfin bon bref, j’ai fini par mettre un truc un peu au hasard qui ne me plaisait pas vraiment mais au moins j’avais répondu quelque chose. Pour les curieux, je ne me souviens pas du tout de ce que j’y ai mis parce que c’était y’a au moins 1000 ans (2, en fait).

Maintenant je me suis bien identifiée à Brutal Brunette mais j’ai mis une bonne année avant de le trouver. Parce qu’un derby name, ça ne s’improvise pas, ça ne s’invente pas comme ça et on doit parfois passer par plusieurs identités hétéroclites avant de tomber sur le nom parfait.

Alors comment on fait ?

Tu viens de rejoindre une équipe de derby et il te faut un nom. En voyant tous les supers blases des filles de ta ligue, tu te dis que jamais tu en trouveras un aussi cool ? Lire la liste officielle des rollergirls te fait te demander si tous les noms de roller derby possibles et imaginables n’ont pas tous déjà été trouvés ? Pas de panique. N’oublie pas que c’est ton identité derby qui te trouve et pas l’inverse : il faut déjà avoir roulé quelques temps avec ta ligue et même avoir bien compris ce qu’était le roller derby avant de te lancer dans l’aventure. Donc si tu es fresh meat, tu as encore un peu de temps devant toi. Si tu souhaites faire une séance d’hypnose à base de tipi dans la montagne, pierres brûlantes, vapeur et substances psychotropes, pourquoi pas, ça peut aider.

trouver son nom derby

Il existe un million de types de derby name mais souvent on tombe sur :

  • Le nom qui est en rapport avec ta qualité derby-esque
  • Le nom qui te représente physiquement
  • Le nom qui représente ton caractère
  • Le nom qui fait peurrrr
  • Le nom jeu de mot
  • Le nom qui rend hommage à une célébrité/un personnage
  • Le nom qui parodie une marque
  • Le nom d’arme à feu
  • Le nom qui finit par -her
  • Le nom rétro
  • Le nom satanique
  • Le nom cucul (mais drôle)
  • Le nom d’animal

Un derby name, pourquoi faire ?

Trouver un nom, c’est se construire une identité secondaire, c’est la possibilité d’être quelqu’un d’autre ou de faire sortir les facettes les plus sombres de sa personnalité. Se lancer dans le roller derby, c’est se lancer dans une nouvelle vie, c’est se créer un nouvel univers, un nouveau monde à peu près idéal dans lequel on est une vraie badass qui ne baisse jamais les bras et ne se laisse jamais marcher sur les pieds. Alors bon si tu t’appelles « Fleur Dubois », (ça peut arriver) tu prends un autre nom direct. Ce n’est qu’un exemple.

S’inventer un nouveau nom c’est pouvoir assumer sa personnalité, s’affranchir des normes de la société, pouvoir délaisser un peu le nom + prénom qu’on nous a imposé et qui ne nous plait pas forcément. Pour moi en tout cas, je ne me verrais pas utiliser mon vrai nom pour le derby parce que déjà 1) il est moche 2) ça me rappellerait trop la vie quotidienne alors que j’essaie de m’en défaire en pratiquant ce sport. De manière générale, la vie du derby et la vie quotidienne sont tellement différentes qu’avoir une identité pour chaque me semble être un bon moyen pour faire la part entre les deux.

trouver son derby name

Pourtant, dans l’équipe on s’appelle souvent par notre prénom (ou par un sobriquet inventé par une lovely teammate) et dans la vie quotidienne je porte des badges/patchs/t-shirts à l’effigie de mon équipe donc ces deux « vies » sont de toute façon extrêmement liées. Mais avoir un nom derby permet de se mettre plus facilement dans la peau de la guerrière pour se lancer lors d’un match. Exit les soucis de famille/couple/boulot/argent/santé lorsqu’on est sur le track : seul le jeu compte. Pour être à fond dans le jam il faut être 100% derby et donc laisser l’autre vie totalement de côté. C’est se dire « je suis capable de faire ça » sans penser que ça peut être potentiellement dangereux ou incompris par nos amis ou notre famille.

En résumé, avoir un derby name, c’est pas juste pour le spectacle comme beaucoup le disent (même si on ne peut pas nier ce côté-là non plus) c’est aussi pouvoir se défaire de la routine quotidienne et se transformer plusieurs fois par semaine en vraie super-héroïne. Et moi, je suis toujours contente quand quelqu’un vient me voir dans les gradins lors d’un match en me disant « Hé ! C’est toi Brutal Brunette ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *